Animaux

MANGER AVEC PRUDENCE

Voilà ce qui en est : La vie n’est vraiment pas belle pour les animaux dans les fermes industrielles de nos jours. Oubliez les illustrations de basse-cour qui les représentent d’une façon idyllique dans les livres pour enfants. En général, ces endroits n’ont plus existé depuis que vos grands-parents étaient en couches.

Dans nos usines agricoles aujourd’hui, plus de 700 millions d’animaux sont entassés dans des entrepôts sans éclairage, dans des stalles minuscules et dans des cages en fil métallique insalubres. Une grande majorité de ces animaux sont mutilés sans anesthésie, ne reçoivent pas de soins vétérinaires et sont finalement abattus. Ils ont peu ou pas de recours légal.En résumé, leur vie est un enfer que vous ne voudriez pas infliger à votre pire ennemi.

Alors que le plus grand nombre d’animaux que nous consommons vivent et meurent dans la misère et la privation, certains d’entre eux ont évité un cruel destin grâce à des défenseurs des droits des animaux. Voici leurs histoires :

COMER CON CUIDADO

Esto es lo que pasa: La vida de los animales en las granjas industriales modernas no es nada agradable. Olvídate de la imagen del corral idílico que ves en los libros para niños. En términos generales, esos lugares no existen desde que tus abuelos usaron pañales.

Cada día en las granjas industriales actuales, más de ocho mil millones de animales son confinados en establos sin ventanas, pequeñas cajas vacías y jaulas de alambre mugrientas. La gran mayoría de estos animales son mutilados sin analgésicos, se les niega el cuidado veterinario y al final son asesinados. Tristemente, casi no cuentan con protección legal. En pocas palabras, sus vidas son un infierno que no desearías ni para tu peor enemigo.

Mientras que la gran mayoría de los animales criados para el consumo humano viven y mueren en la miseria, unos pocos afortunados han escapado de este destino cruel después de ser rescatados por defensores animales. Éstas son sus historias:
La vie dans une
ferme industrielle
La vie dans
une ferme
industrielle
La vie dans
une ferme industrielle
La vida en
una granja
industrial
La vida en
una granja
industrial
La vida en
una granja
industrial

HOPE

L’histoire de Hope relève pratiquement d’un miracle. Sa vie se résume maintenant à des bains de poussière, à se percher dans les arbres et à bavarder avec ses ami(e)s dans le poulailler. Mais il n’en était pas toujours ainsi. Elle a été retrouvée sur une pile d’oiseaux morts dans une usine de production d’œufs. Elle était presque morte quand un jeune sauveteur l’a récupérée.

Environ 25 millions de poules comme Hope sont emprisonnées chaque année dans des usines modernes de production d’œufs, où on les prive de presque tout ce qui leur vient d’une façon naturelle.

Les poules sont entassées dans des cages en fil métallique, où chaque oiseau passe toute sa vie dans un espace plus petit qu’un iPad.

Elles ne peuvent pas déployer leurs ailes, marcher ou chercher de la nourriture. Encore bébés, on leur coupe le bec avec une lame brûlante. Cette procédure est extrêmement douloureuse et beaucoup de poules meurent de faim à cause de la douleur qui les empêche de manger.

Les mâles n’ont aucune chance. Ils ne pondent pas d’œufs, donc ils sont tués peu après leur éclosion. Certains sont broyés vivants, tandis que d’autres sont gazés ou asphyxiés.

HOPE

Su historia no es nada más ni nada menos que un milagro. La vida de Hope ahora consiste en tomar baños de tierra, posarse en los árboles y charlar con sus amigas en el gallinero. Pero no siempre fue así. Hope fue encontrada en una pila de aves muertas en una granja industrial de huevos. Apenas y seguía viva cuando un joven defensor la rescató.

Aproximadamente 250 millones de gallinas como Hope están encarceladas cada año en las modernas granjas industriales de huevos, donde no les permiten disfrutar de casi todo lo que les es natural.

Las gallinas están hacinadas, donde cada ave tiene un espacio más pequeño que un iPad para vivir toda su vida.

No pueden extender las alas, andar ni buscar comida. Cuando son bebés, les cortan el pico con una navaja candente. Es un procedimiento extremadamente doloroso y muchas gallinas se mueren de hambre porque hasta comer les causa un dolor insoportable.

Los machos nunca tienen una oportunidad de vivir. Ya que no ponen huevos, son sacrificados poco después de nacer. Algunos sontriturados estando aún vivos. Otros mueren gaseados o sofocados.
Entassés dans une cage sur une ferme industrielle
Entassés dans
une cage sur une
ferme industrielle
Entassés dans
une cage sur une
ferme industrielle
Enjaulada en
una granja
industrial
Enjaulada en
una granja
industrial
Enjaulada
en una granja
industrial

OLIVE

Olive est une brave dame bien chanceuse. Elle s’est sauvée la vie en entreprenant une fuite osée et dangereuse depuis l’abattoir.

Il n’y a aucune pitié pour les cochons comme Olive sur les fermes industrielles.

On les garde enceintes et emprisonnées à l’intérieur de cages de gestation en métal tellement petites qu’elles ne peuvent même pas se retourner, s’allonger confortablement ou exprimer des comportements naturels.

Cette pratique d’élevage est tellement cruelle que beaucoup de cochons deviennent fous à cause du manque de stimulation. Heure après heure et jour après jour, ils n’ont absolument rien à faire à part mordre les barreaux de leur cage ou à se cogner la tête contre les côtés de leur cage.

Aussitôt après leur naissance, les porcelets sont séparés de leur mère et subissent des mutilations sans anesthésie, telles que le coupage de queue et la castration.

Depuis qu’elle a été secourue et amenée à un sanctuaire, la vie d’Olive est remplie de loisirs, de bains de boue (en fait, elle se roule dans la boue), et à traîner avec ses amis-cochons.

OLIVE

Olive es una señorita valiente y afortunada. Ella salvó su propia vida al escaparse de un matadero de manera audaz y peligrosa.

Las cerdas como Olive son tratadas sin piedad en las granjas industriales.

Las mantienen embarazadas y encarceladas dentro de jaulas de gestación metálicas, tan pequeñas que ni siquiera pueden darse la vuelta, acostarse cómodamente ni mostrar ningún comportamiento natural.

Esta práctica es tan cruel que muchas cerdas se vuelven locas debido a la falta completa de estímulos. Hora tras hora, día tras día, no tienen más que hacer que morder las barras o golpearse la cabeza contra los lados de las jaulas.

Poco después de nacer, separan a los cerditos de sus madres y sufren mutilaciones sin analgésicos, como cuando les cortan la cola y les arrancan los testículos.

Ahora que fue rescatada y llevada a un refugio, Olive vive una vida placentera. Toma baños de lodo diarios, bueno, se revuelca en el lodo, y pasa el tiempo con sus mejores amigos.
Estropiés dû à un rythme de croissance démesuré
Estropiés
dû à un rythme
de croissance
démesuré
Estropiés
dû à un
rythme de
croissance démesuré
Incapacitado por subir de peso de manera poco natural
Incapacitado
por subir de
peso de manera
poco natural
Incapaci-
tado
por subir
de peso
de manera
poco
natural

Ophelia

Ophélia est la meilleure copine au monde. Elle vous tient compagnie quand vous mangez, s’assois tranquillement et vous écoute parler de vos problèmes et vous accompagne même au spa pour un bain de poussière.

Sérieusement, comme nous les poules développent des liens d’amitié avec leurs amis et les membres de leurs familles, sont curieuses et se sentent bien dans leur environnement naturel.

Malheureusement, comme Ophélia l’était elle-même un jour, les « poulets de chair » — comme on appelle les oiseaux qui sont engraissés pour leur viande—sont entassés dans des entrepôts insalubres et surpeuplés et sont élevés pour devenir adultes si rapidement que beaucoup d’entre eux souffrent d’anomalies congénitales, telles que des maladies paralysantes dans les jambes ainsi que des maladies cardiaques.


Ophelia

Ophelia es la mejor amiga del mundo. Te hará compañía cuando comes, se sentará tranquilamente y escuchará todas tus penas, e incluso te acompañará al spa para un buen baño de tierra.

Pero ahora en serio: como nosotros, los pollos forman vínculos estrechos con sus amigos y familias, son curiosos y disfrutan de sus entornos naturales.

Pero tristemente los “pollos de engorda” como lo fue Ofelia, están amontonados en establos mugrientos y agobiantes. Son criados tan rápidamente que muchos sufren de defectos de salud como ataques cardíacos y problemas con las piernas que los incapacitan.

¿Qué tan rápido crecen? Imagina un bebé de dos años que pese 160 kilogramos

Emprisonnés dans une cage étroite sur une ferme de veaux
Emprisonnés
dans une cage
étroite sur une
ferme de veaux
Emprisonnés dans une cage étroite sur une ferme de veaux
Encerrado en un establo muy pequeño, en una granja de terneros.
Encerrado en un establo muy pequeño, en una granja de terneros.
Encerrado en un establo muy pequeño, en una granja de terneros.

Dylan

Dylan est un gars adorable, facile à vivre. Il n’aime rien de mieux que de se rechauffer au soleil, dévorer des carottes et placoter avec ses ami(e)s.

Mais la vie n’a pas toujours été si belle pour ce doux géant. Le jour après sa naissance sur une ferme industrielle, on a arraché Dylan à sa mère pour le vendre comme viande de veau. On l’a retrouvé attaché à un poteau, allongé dans une flaque d’excréments quand un couple bienveillant est venu à son secours.

Sur une ferme d’élevage de veaux, Dylan aurait été enchaîné par le cou dans une caisse minuscule à peine plus grande que son corps avant d’être envoyé à l’abattoir au jeune âge de seize semaines.

Les vaches laitières, comme la mère de Dylan, vivent aussi un destin misérable. Comme tous les mammifères, les vaches produisent du lait pour leurs bébés. Pour qu’elles continuent à produire du lait, elles sont fécondées artificiellement de manière répétitive. Elles sont confinées dans des stalles si petites qu’elles peuvent à peine bouger. Quand elles ont environ quatre ans, elles sont vendues à un abattoir.

Dylan

Dylan es un chico encantador y despreocupado. Le gusta tomar el sol, comer zanahorias y pasar el tiempo con sus amigos. Pero la vida de este dulce gigante no siempre fue tan fantástica. Nació en una granja lechera, lo separaron a rastras de su madre después de un día de nacido para venderlo como carne de ternera. Cuando una pareja compasiva hizo los arreglos para rescatarlo, Dylan fue encontrado atado a un poste cubierto de sus propias heces.

En una granja de terneros, Dylan hubiera sido encadenado por el cuello en un corral apenas más grande que su cuerpo antes de ser enviado al matadero a tan solo 16 semanas de edad.

Las vacas lecheras como la madre de Dylan también sufren vidas miserables. Como todos los mamíferos, las vacas producen leche para sus bebés. Para poder seguir produciendo leche, las vacas lecheras son inseminadas artificialmente cada año. Las alojan en compartimentos muy pequeños y casi ni tienen espacio para moverse. Después de aproximadamente cuatro años, las venden para ser sacrificadas.
Piégés pour une mort lente et douloureuse
Piégés pour une mort lente et douloureuse
Piégés pour une mort lente et douloureuse
Atrapado, a la espera de una muerte lenta y dolorosa
Atrapado, a la espera de una muerte lenta y dolorosa
Atrapado, a la espera de una muerte lenta y dolorosa

LA VIE MARINE DÉLICATE

Les poissons ressentent-ils la douleur ? La science moderne nous dit maintenant que les poissons, tout comme les mammifères, ressentent la douleur. Ils peuvent aussi ressentir du plaisir. En fait, les poissons libèrent une hormone appelée ocytocine, la même que les humains libèrent quand ils tombent amoureux.

Mais la vie dans les océans n’est pas uniquement faite d’histoires d’amour. Les vaisseaux de pêche commerciaux attrapent des milliards—oui, des milliards—de poissons chaque année.

Et les poissons ne sont pas les seules victimes de la pêche industrielle. Les dauphins, les tortues et autre faune marine sont pris au piège dans des filets de plus de 2 kilomètres de long.

D’autres poissons sont élevés dans des fermes industrielles surpeuplées, insalubres et infestées par la maladie.



LA VIDA SENSIBLE EN EL MAR

¿Los peces sienten dolor? Claro que sí. La ciencia moderna nos afirma que los peces experimentan dolor de una manera muy parecida a la de los mamíferos. Ellos también sienten placer. De hecho, los peces liberan una hormona que se llama oxitocina, la misma hormona emitida por los humanos cuando se enamoran.

Pero la vida en el mar no es sólo acerca de historias de amor. Cada año los barcos de pesca comercial atrapan miles de millones, sí, miles de millones, de peces de una manera muy cruel.

Los otros peces para consumo provienen de granjas industriales en donde viven amontonados en sucios criaderos llenos de enfermedades.



La viande « élevée humainement » est-elle meilleure ?

Pas nécessairement. Le pourcentage extrêmement faible d’animaux élevés sur des fermes à petite échelle peuvent être traités un peu mieux, mais, en réalité, beaucoup de ces animaux sont aussi séparés de leur famille et mutilés sans anesthésie, et leur mort est toujours sanglante, violente et absolument pas nécessaire.

A propos des œufs provenant de poules élevées en liberté ?

Presque n’importe quoi est préférable au cauchemar des fermes industrielles mais, malheureusement, ‘poules élevées en liberté’ ne signifie pas élevées sans cruauté. En fait, les poules élevées en liberté sont entassées dans des entrepôts surpeuplés, on leur coupe le bec sans anesthésie et elles sont toutes tuées une fois que leur production d’œufs diminue. Et n’oublions pas les mâles. Tout comme dans les fermes industrielles, ils sont considérés comme inutiles et ils sont tués juste après l’éclosion.


¿ES ACEPTABLE LA CARNE DE ANIMALES “BIEN TRATADOS”?

No. Es posible que se trate un poco mejor al porcentaje extremadamente pequeño de animales criados en granjas pequeñas, pero en realidad aún así muchos de estos animales son separados de sus familias y mutilados sin analgésicos, y sus muertes son siempre igual: sangrietas, violentas y completamente innecesarias.

¿QUÉ TAL LOS HUEVOS DE GALLINAS “SIN JAULAS”?

Casi cualquier cosa es mejor que la pesadilla de las granjas comerciales, pero desafortunadamente "sin jaulas" no significa sin crueldad.

La verdad es que las gallinas criadas sin jaulas viven hacinadas en establos agobiantes. Les cortan el pico y las matan a todas cuando dejan de producir muchos huevos. Y no te olvides de los machos. Al igual que en los sistemas de granjas industriales, los consideran inútiles y los matan después de nacidos.
 

 

VOYEZ DE QUOI IL RETOURNE

Cette vidéo lève le voile sur les pratiques des fermes industrielles, des couvoirs et des abattoirs de l’Amérique – révélant le triste parcours des animaux de la ferme à l’assiette.
Cette vidéo lève le voile sur les pratiques des fermes industrielles, des couvoirs et des abattoirs de l’Amérique – révélant le triste parcours des animaux de la ferme à l’assiette.

COMPRUÉBALO
TÚ MISMO

Este video te revelará qué hay tras las puertas de las granjas industriales, los criaderos de peces y los mataderos en los Estados Unidos. Descubrirás el trayecto de los animales desde la granja hasta el refrigerador.
Este video te revelará qué hay tras las puertas de las granjas industriales, los criaderos de peces y los mataderos en los Estados Unidos. Descubrirás el trayecto de los animales desde la granja hasta el refrigerador.
Page suivante
Santé